Accueil






Notes en résidence / Bazeos Tower, île de Naxos, Grèce : «L'installation prend sa source dans l'exploration des carrières de marbre durant une résidence en Grèce : chantiers entre altération par prélèvement et construction en devenir, passage de la matière brute à des blocs d'évocation architecturale. Résidu des découpes dans une fabrique de Naxos, un agglomérat de poudre de marbre est traduit point par point pour permettre l'apparition d'un dessin. Par sa reproduction numérique, jouant d'agrandissements et rétrécissements, de fragmentations et rassemblements, le dessin de ce minéral s'étend en un espace de papier pour traduire les dynamiques et transformations qui traversent la matière et le site : entre solidité et brisure, inertie et mouvement, érosion et genèse, pulvérisation et composition...»

Angelos Kladis ("L'art de l'"Ephémère" réside dans l'impressionnante tour Bazeos à Naxos", athinorama.gr, 1er juillet 2019.) : «La performance a été remportée par le travail spatial d'Anaïs Lelièvre. Manifestement influencée par les carrières de marbre, le principe de couches et de palimpseste chaotique, l’artiste française a transformé l’une des cellules monastiques en un trou noir et blanc qui absorbe votre regard et vos sens. D'innombrables morceaux de papier, imprimés numériquement et assemblés en un seul espace d'installation - quoi de plus éphémère qu'une vulnérable construction en papier de cette ampleur ? - manient à perfection la perspective, plongeant le visiteur dans l'exploration mystérieuse de cet endroit inconnu.»
 

 

 

 

MARBRE 1, 2019.
Installation d'impressions numériques sur papier
(avec agrandissements, rétrécissements) du dessin Poussière de marbre coupé (Naxos), planches et socles récupérés à la Tour Bazeos.
Résidence Bazeos Tower, Festival Naxos, île de Naxos, Grèce.
© Anaïs Lelièvre




 

 

 

 


 

 

 

 

Dessin-source : Poussière de marbre coupé (Naxos), 2017.
Dessin et écriture, crayon et encre sur papier,
h. 50 x L. 65 cm.
Résidence CArtes, UNIVASF, Juazeiro, Brésil.
© Anaïs Lelièvre

 

 

 

 

 

 

CONTEXTE