CARYOPSE 2, 2019
Installation, papier affiche imprimé du dessin Vue microscopique de grain de blé (Verrières-le-Buisson), strates de bois, salle h. 3,2 x L. 8,5 x l. 4,6 m
Exposition Transitoire, Orangerie, Verrières-le-Buisson

 

Au centre culturel André Malraux (marqué par l'histoire des Vilmorin et par l'actualité de transformations en projet), l'installation éphémère Caryopse déploie dans ses strates un processus où se télescopent passé et devenirs. Sur la façade du bâtiment où les graines récoltées étaient étudiées et empaquetées, le dessin "non fini" d'une vue microscopique de grain de blé entre lui-même en croissance : par multiplication et variation, son extension rhizomatique évoque des principes génétiques, ainsi appliqués à l'architecture. En écho à l'herbier, classé monument national, et conservé ici pour de nouvelles études, cette construction de papier, collé à l'amidon de blé, joue d'un double mouvement et semble à la fois germiner et s'effriter, se désagréger et s'ériger.

Dans Caryopse 1, le dessin d’une vue microscopique de grain de blé entrait en croissance et en altération, pour aborder l’architecture du centre André Malraux, à la fois historique et en transition. À partir des restes de la production, Caryopse 2 puise dans le même dessin pour bâtir un espace intérieur, déconstruit et ré-agençable, où les repères vacillent entre l’ici et le lointain.

 

 

CONTEXTE / Verrières-le-Buisson - Photo ancienne du domaine avec ses champs (aujourd'hui disparus) - Détail de l'herbier Vilmorin conservé dans le bâtiment

 

 

DESSIN-MATRICE / Vue microscopique de grain de blé (Verrières-le-Buisson), 2018, dessin, encre sur papier, 21 x 29,7 cm

 

 

ATELIER (bâtiment Vilmorin) / MONTAGE

Photo Louisa Marajo